photo-article-mediation-familiale-2

La médiation familiale pour la succession et la tutelle

Au cœur des transitions familiales délicates que sont les successions et les tutelles, les conflits peuvent surgir, exacerbant les tensions parfois déjà présentes au sein des familles. Dans cette atmosphère chargée d’émotions et de complexités légales, la médiation familiale émerge comme une solution constructive et éclairée. Elle offre un espace sécurisé où les membres de la famille peuvent exprimer leurs préoccupations, écouter activement et travailler ensemble pour parvenir à des accords mutuellement acceptables.

 

La médiation familiale pour la succession et l’héritage

 

Les conflits relatifs à la succession parviennent généralement à la suite du décès d’un parent et concerne les frères et sœurs. Vous pouvez alors avoir recours à la médiation familiale pour appréhender sereinement cette division de l’héritage. Vous engager dans une médiation familiale peut vous aider à dépasser le conflit et trouver un accord pour préserver les liens familiaux.

On peut faire appel à un tiers neutre, le médiateur familial, pour traiter des litiges concernant la succession et l’héritage. Le processus de médiation permet aux parties de s’exprimer plus aisément sur les non-dits, ce qui facilitera l’accord final sur le partage des biens matériels et immatériels entre les parties. En effet, la grande difficulté en matière d’héritage est le partage des biens qui ont une valeur affective pour les parties et qui ne constituent pas que de l’argent facilement partageable.

Le rôle de la médiation dans le partage successoral est d’établir une division équitable pour chaque partie, c’est-à-dire que chaque partie ait le sentiment qu’un équilibre a été respecté.

 

La médiation familiale pour la tutelle et la curatelle

 

La médiation familiale est déconseillée pour toute personne qui ne serait pas en mesure de prendre une décision. Mais, en ce qui concerne la protection des personnes vulnérables, des décisions prises peuvent parfois être inadaptées au regard de l’environnement de ces personnes qui a mal été appréhendé. En ce sens, la médiation peut être une solution dans certaines situations si elle est conduite avec précaution pour une meilleure prise en compte de la personne à protéger, dans son environnement relativement sensible.

Le contact avec la personne vulnérable nécessite une attention particulière de la part du médiateur puisqu’il s’agit généralement de personnes fragiles ou diminuées. La médiation doit donc être souple et le médiateur doit transmettre la parole facilement.

Le certificat médical peut souvent être stigmatisant et difficile à obtenir dans un contexte familial. Ainsi, le recours à la médiation peut permettre de dépasser les angoisses et les craintes et de chercher les réponses adéquates. L’initiative de la médiation peut émaner des services sociaux, d’un médecin, d’un notaire ou encore d’un membre de la famille.

Si l’ouverture d’une mesure judiciaire est nécessaire, les étapes médicales et juridiques pourront être mises en place progressivement. Lors de l’ouverture de la mesure, la personne à protéger et ses proches vont être entendus par le juge des tutelles. Cet entretien permet de recevoir les informations concernant la procédure engagée, ses motifs et ses conséquences. C’est le moment où la personne vulnérable peut s’exprimer devant le juge. Néanmoins, elle peut aussi faire l’objet d’une confrontation avec les membres de la famille.

 

 

La médiation pour le placement d’un parent âgé

 

Les décisions de prise en charge d’un parent âgé sont souvent délicates. Plusieurs solutions sont envisagées : aide à domicile, accueil chez l’un des enfants, placement en résidence de services, en Ehpad, mise sous tutelle, etc.

Au sein de la fratrie et avec les parents, ces prises de décisions éveillent souvent des tensions, des oppositions voire des conflits.

Dans ces situations, un médiateur familial peut donc vous accompagner pour rétablir l’écoute, restaurer la relation et vous aider à prendre ensemble la meilleure décision possible.

 

La médiation familiale
Vous faites face à des situations familiales compliquées ? Renouez le dialogue avec l’aide d’un médiateur et trouvez des solutions rapidement.
Dans 80% des cas, la médiation permet aux parties de trouver un accord.

Je contacte un médiateur

 

Retrouvez d’autres articles sur la médiation familiale :



EFFICACE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE

  • 80% de réussite
  • 1 mois pour un accord
  • Un coût maîtrisé
Demander une médiation